Ca y est : les grands travaux ont commencé ! Il s'agit de faire construire un garage. Travail de très gros oeuvre confié à une entreprise. Mais, avant que les professionnels arrivent, il fallait d'abord faire tomber les deux mauvais cabanons qui étaient à l'est de la maison. Il fallait aussi les vider et bien qu'ils prenaient l'eau de toutes parts, ils étaient bien remplis, croyez-moi !

DSCN1013 (Copier)

Depuis l'arrière de la maison, un point de vue latéral :

DSCN1015 (Copier)

Et, bien sûr, une vue prise du nord vers le sud, histoire de boucler la boucle.... Notez au passage l'étente à linge de droite, installée sous une sorte de préau transparent.

DSCN1016 (Copier)

Dans le même temps, il faut envisager l'étage. Commençant par les portes, je m'empresse de montrer les merveilles que nous avions. C'est vrai, l'ancien propriétaire n'était pas très exigeant.

DSCN1017 (Copier)

DSCN1018 (Copier)

Une vague envie de décor provençal a voulu mettre, au recto des portes, des poignées et des plaques façon fer forgé. Oui, mais ça, c'était au recto parce qu'au verso....

DSCN1019 (Copier)

on avait droit à un arc-en-ciel de plaques et à des poignées pour le moins étonnantes....

DSCN1021 (Copier)

DSCN1022 (Copier)

Cette dernière a dû être changée plus tard. Ou bien il en manquait une parmi toutes celles visiblement "récupérées" chez les clients de ce monsieur, employé comme électricien, qui intervient sur des chantiers de restauration.

DSCN1023 (Copier)

Les nouvelles portes feront l'objet d'un article ultérieur car l'arrivée, en nombre, des ouvriers maçons occupe bien notre attention et crée, autour de notre maison, un nouveau paysage !

Pour rentabiliser le "rabot" demandé pour l'arrière de la maison, nous en avons profité pour abattre le mur de clôture d'ouest, abattre le petit local "poubelles" ainsi que le poteau d'attache du vieux portail et pour faire creuser la saignée qui recevra la semelle du prochain petit muret d'enceinte.

DSCN1060 (Copier)

A l'arrière de la maison, il s'agissait de raboter le terrain pour ôter toutes les saletés employées à boucher les trous d'autrefois (on y a retrouvé un tuyau d'échappement !!!) et pour enlever la feuille de plastique qui avait été posée en surface. Cette idée de feuille plastique aurait pu être astucieuse pour empêcher les mauvaises herbes de repousser si on ne l'avait pas recouverte d'une bonne couche de terre ; juste de quoi offrir un nouveau terrain de jeu aux fameuses mauvaises herbes et autres mousses. Et puis, le but premier était aussi d'inverser la pente car, jusqu'à présent, l'inclinaison du passage faisait s'écouler toutes les eaux de pluie vers la maison. Désormais, ce sera l'inverse pour la plus grande joie des plantes (rosiers, hortensia grimpant, etc....) qui auront résisté aux assauts de cette équipe de choc. Le rabot passé et l'arrière de la maison descendu de quelques centimètres, le bourbier créé a été comblé de graviers gris.

DSCN1061 (Copier)

A l'est, le sommier prévu pour recevoir la dalle du garage a été posé. Cela permet de voir le dégagement final du secteur : plus de cabanons, plus de panneau pare-vue au bout des fils à linge qui, eux-mêmes, ont totalement disparu ainsi que le "préau" de séchage.

DSCN1062 (Copier)

La base du mur, constituée de grosses pierres, est consolidée par deux niveaux de béton armé. Il faut admettre que le coup de rabot risquait de déstabiliser l'existant. Et puis, ce mur d'origine qui nous sépare de la maison voisine (initialement maison maîtresse de tous les terrains du secteur) a subi des dégradations :

DSCN1063 (Copier)

- dégradation au niveau de l'érable que nous avons demandé à voir élagué sachant que ses branches battaient le toit d'un des cabanon,

DSCN1064 (Copier)

- dégradation au niveau d'une tonnelle de fer installée tout contre, de l'autre côté. Le poids des végétaux qui ont pris énormément d'importance au fil du temps pousse sur le mur qui s'éboulera peut-être un jour prochain. Je préfère photographier en amont pour preuve de ce qui est à ce jour !

DSCN1065 (Copier)

Il faut dire qu'outre l'arbre soutenu par la tonnelle, outre le lierre que l'on aperçoit et qui "dévore" petit à petit la maisonnette appartenant à la maison "moderne" que l'on aperçoit à gauche, il y a également une énorme vigne qui a l'art de développer des lianes venant jusqu'à toucher le sol de notre côté. Certes elles portent aussi de belles grappes de raisin noir mais, après avoir goûté quelques grains, je confesse qu'il est immangeable, tellement aigrelet que je ne vois pas quoi en faire si tant est que je veuille en faire quelque chose.

DSCN1066 (Copier)

Voilà où nous en sommes en ces journées de démarrage de chantier. Un sérieux travail fait depuis hier par une équipe qui n'a pas ménagé ses efforts sous les conseils d'un contremaître particulièrement avisé et efficace. Je tiens les coordonnées de cette entreprise à la disposition de qui souhaiterait faire appel à ses services !!!