Et voilà. Tout est dit : le garage est terminé.... Il est à présent grand temps de faire un brin de ménage dans le jardin. Les herbes folles y avaient poussé dans tous les sens, devant, derrière et entre les plantes. Quelques difficultés donc pour aller les arracher sans abîmer clématites ou autre hortensia ! Certes, le jardin se défend et les rosiers n'y mettent pas du leur pour aider au coup de nettoyage printanier.

DSCN1581 (Copier)

La clôture Est a été allégée des pare-vue complètement pourris. Le Karcher a été passé sur les plaques de ciment qu'ils cachaient. Il faudra que l'on remette des poteaux et des lames pour réhausser le mur car, tel quel, la séparation est un peu trop basse à notre goût, tant pour notre intimité que pour préserver celle de nos voisins qui occupent justement l'arrière de leur maison où se trouve leur terrasse.

DSCN1582 (Copier)

Sur le côté du garage, la mitoyenneté devient de plus en plus verte. Quelques coupes avaient été faites avant la construction mais, à mon avis, cela n'a fait que stimuler la pousse. A ce train-là, à la fin de l'été, on ne verra plus notre toit tout neuf !!! Hélas, notre voisine (qui ne vient occuper cette ancienne maison que l'été) n'est pas très favorable à l'élagage ni à la taille. Il va falloir trouver des arguments convaincants mais j'ai comme un doute..........

DSCN1586 (Copier)

La clôture Sud n'a pas encore été modifiée. Derrière, il y a la paroi extérieure de la véranda de notre gentille voisine. Nous ne savons pas très bien ce qui sera visible une fois les pare-vue ôtés mais, à un moment donné, il faudra bien les retirer. D'ici là, il faut réfléchir à ce qui nous conviendrait le mieux.

La terrasse, bien qu'encore en ciment brut et pas carrelée, a repris du service. Elle sera probablement carrelée d'une imitation bois car nous aurions aimé une terrasse bois. Toutefois, l'expérience de celle que nous avions en Normandie, nous a fait réfléchir à un produit de remplacement car, par deux fois, j'ai appris à voler ! Les lames de bois, bien que striées, n'évitent pas les glissades et, par temps de gel, impossible de s'y tenir debout. Carrément !

2014-05-191 (Copier)