28 septembre 2014

Le laid avant le beau ?

Le vide avant le plein ? Le désert avant la luxuriance ? Comment définir un chemin que l'on parcourt à l'envers ? Au départ, il y a un travail à fournir afin que l'existant prenne de la consistance. Quelques aménagements afin que les trous s'emplissent de plantes et qu'elles soient mises en vedette avec quelques accessoires. Et puis il y a eu la réalisation d'une plate-bande jusqu'alors inexistante et où il avait fallu arracher des framboisiers piquants qui voulaient escalader les mauvais pare-vue nous séparant d'avec les... [Lire la suite]